Mon Eglise, t'y touche pas

              (1ère partie)

 

Benoît XVI, serviteur

de la joie,  courageux

témoin   de  la  Vérité

 

Paul VI- Athénagoras :

la    rencontre   qui fait 

basculer      l'  histoire.

 

Nous venons de célébrer dans l’enthousiasme le 1er cinquantenaire du Renouveau Pentecostal de l’Eglise, au cœur de Rome, autour de Pierre. Quelques 5O.OOO baptisés (chiffre de l’Osservatore Romano) de 158 pays, auxquels il faudrait rajouter quelques 3O à 4O OOO italiens qui l’avait fêté à Rimini pendant 5 jours, un mois plus tôt.

Benoît XVI, serviteur de la joie

Nous sommes encore sous l’électrochoc de l’annonce sidérante de l’effacement de notre S. Père.     Après la stupeur, nous voilà partagés entre la tristesse, l’admiration et la confiance.

            La tristesse : comme nous aurions aimé qu’il continue encore ce ministère qu’il assumait à la perfection, avec un tel don total de lui-même.

Paul VI-Athénagoras :

la rencontre qui a fait basculer l'histoire

L’ humble étreinte de l’Amour

 

                J’etais au fin fond de l 'Afrique noire. Le 8 décembre 1963, nous voici l'oreille collée au transistor, captant la clôture liturgique de la session 2 de Vatican II. Tout à coup, Paul VI - tout jeune pape de sept mois - a la gorge serrée par l’émotion. Sa voix un instant se fait tremblante. Que va-t-il annoncer pour être bouleversé à ce point ?