"Ici se trouve le trésor de l'Eglise, le coeur du monde."

                                                     Jean-Paul II

Show More

        Présentation de la trilogie

       Les trois volumes forment une vaste tapisserie.  L'ensemble est réparti en 3 grands tableaux, dont chacun est dominé par une teinte spécifique.

 

         En d'autres termes, le Christ :
                1. Demeure avec nous
                2. S'offre par nous
                3. Révèle sa gloire en nous.

  

          Le premier livre  s'inspire davantage de la théologie de saint Jean, accentuant le lien entre l'Incarnation et le Corps eucharistique.

          Le deuxième livre, de celle de saint Paul, où l'Eucharistie est directement reliée au mystère de la Croix.

          Le  troisième nous plonge dans la Tradition des Pères sur la Transfiguration et l'Eucharistie.

Ces approches dont complémentaires et forment un ensemble. Si j'ai tenu à commencer par la Présence, c'est parce que tel est l'aspect le plus laissé à l'ombre dans les différentes approches théologiques et catéchétiques actuelles. Si le Christ n'était pas présent en son humanité et sa divinité, comment pourrait-il, dans l'Eucharistie, s'offrir et se livrer, nous guérir et nous diviniser ?

 

           Mes sources - en dehors de la Parole - bien sûr ! :

              - La sainte liturgie. Intarrissable fontaine de vérité. Comment ne pas venir y boire à long traits ?

          - Les Pères et Docteurs de l'Eglise. A leur école, retrouverons nous quelque chose de l'équilibre spirituel qui a caractérisé la grande Tradition ? Equilibre rompu en Occident par la dissociation meurtrière entre la théologie et la spiritualité.

          - L'expérience des saints. On peut certes la dire subjective, mais quand du 1er au XXème siècle, de l'Orient à l'Occident, elle se fait unanime, cela fait réfléchir. Leurs visages ? Reflet de l'évangile. Leurs vies ? mise en acte de l'Evangile.

            - Les frères persécutés  pour le nom de Jésus.  De loin et de près, leur témoignage ne cesse de me crier : Ton bonheur, tu ne le sais pas ! Tous ceux-là m'en ont dit plus long que mes cours de théologie.

             - Les pauvres de tout. Leur confiance, aussi crucifiée soit-elle, m'a dit : "nous ne tenons que par Lui"

            - Les malades et handicapés : ceux dont l'offrande inconditionnelle m'a dit : " pour Lui, ça vaut le coup de donner sa vie".

 

 

        Présentation de la trilogie

Show More

       Les trois volumes forment une vaste tapisserie.  L'ensemble est réparti en 3 grands tableaux, dont chacun est dominé par une teinte spécifique.

 

         En d'autres termes, le Christ :
                1. Demeure avec nous
                2. S'offre par nous
                3. Révèle sa gloire en nous.

  

          Le premier livre  s'inspire davantage de la théologie de saint Jean, accentuant le lien entre l'Incarnation et le Corps eucharistique.

          Le deuxième livre, de celle de saint Paul, où l'Eucharistie est directement reliée au mystère de la Croix.

          Le  troisième nous plonge dans la Tradition des Pères sur la Transfiguration et l'Eucharistie.

Ces approches dont complémentaires et forment un ensemble. Si j'ai tenu à commencer par la Présence, c'est parce que tel est l'aspect le plus laissé à l'ombre dans les différentes approches théologiques et catéchétiques actuelles. Si le Christ n'était pas présent en son humanité et sa divinité, comment pourrait-il, dans l'Eucharistie, s'offrir et se livrer, nous guérir et nous diviniser ?

 

           Mes sources - en dehors de la Parole - bien sûr ! :

              - La sainte liturgie. Intarrissable fontaine de vérité. Comment ne pas venir y boire à long traits ?

          - Les Pères et Docteurs de l'Eglise. A leur école, retrouverons nous quelque chose de l'équilibre spirituel qui a caractérisé la grande Tradition ? Equilibre rompu en Occident par la dissociation meurtrière entre la théologie et la spiritualité.

          - L'expérience des saints. On peut certes la dire subjective, mais quand du 1er au XXème siècle, de l'Orient à l'Occident, elle se fait unanime, cela fait réfléchir. Leurs visages ? Reflet de l'évangile. Leurs vies ? mise en acte de l'Evangile.

            - Les frères persécutés  pour le nom de Jésus.  De loin et de près, leur témoignage ne cesse de me crier : Ton bonheur, tu ne le sais pas ! Tous ceux-là m'en ont dit plus long que mes cours de théologie.

             - Les pauvres de tout. Leur confiance, aussi crucifiée soit-elle, m'a dit : "nous ne tenons que par Lui"

            - Les malades et handicapés : ceux dont l'offrande inconditionnelle m'a dit : " pour Lui, ça vaut le coup de donner sa vie".