Les livres sont disponibles chez votre libraire habituel ou chez l'éditeur par le biais du site.

Réalisation : Jeunesse-Lumière - contact@jeunesse-lumiere.com  (photos : François Mo Costabella, Norbert Jung : www.esprit-photo.com)

Dieu si longtemps attendu...

 

 

 

       Longuement désiré, totalement inespéré, Dieu n'a pas voulu venir sans d'abord être longuement attendu,  désiré,  préparé...

        Pour  nous apprivoiser, Dieu a commencé par faire retentir sa voix. Voix si douce, si pénétrante, parce que si aimante ! A nulle autre pareille : voix qu grand frère appelant sa petite soeur, du père appelant son enfant, du fiancé appelant sa bien-aimée.

         Pendant 2000 ans, elle a résonné dans ce peuple qu'il s'est choisi, qu'il s'est préparé : le peuple d'Israël, le peuple de la Première Alliance ( jamais périmée).

     Voix qui prend toutes les intonations : murmure, chant, brise, cri, grondement, clameur, si ce  n'est quand vraiment il n'en peut plus de souffrir de nos révoltes : accès de colère. Mais par excès d'amour. Vite passés pour revenir à des confidences d'amoureux. Nous n'avons pas un Dieu qui s'enferme dans le silence, s'enfonce dans le mutisme. Notre         Dieu parle, il parle notre langue, emploie nos mots de tous les jours. Il se sert de mille comparaisons pour nous dire qui il est. Il a beaucoup parlé par les signes, les événements, les prophètes. Et nous osons dire :" Il se tait !" Mais c'est nous qui sommes sourds ! Nous l'avons si peu écouté... Alors, ne nous plaignons pas si ses paroles ont trop peu changé le monde !

         Il a envoyé ses prophètes : on les a persécutés, tués !

         Il a envoyé des juges et des rois : on les  a méprisés. Il a parfois envoyé des anges : on les a renvoyés, mains vides.

         De toutes ses interventions, on tient si peu compte !

       Personne ne sait que dans toute cette humanité polluée par le péché,  Myriam est intacte, totalement innocente, pure de toute souillure, en pleine santé humaine. Elle n'en sait rien. Ses parents n'en savent rien. Les voisins n'en savent rien. Mais Dieu le sait. Et aujourd'hui, nous le savons : l'Esprit Saint l'a dit à son Eglise: quel bonheur ! Ainsi le Père n'a rien voulu faire sans cette jeune femme, non seulement sans sa chair et son sang, mais surtout sans son âme et son coeur. Il l'a jointe à Lui dans cet immense travail de création nouvelle, de transfiguration de l'humanité.

         Ainsi s'accomplit le grand passage du message au Visage, de l'audition à la vision.

       Non, tout cela n'est pas légende ou poésie ! C'est la très belle Réalité. Réalité plus belle encore que tout ce qui aurait pu être écrit pour l'embellir.